En poursuivant votre navigation sur lespetitsruisseaux.ccfd-terresolidaire.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Pêche qui peut !

par CCFD - Terre Solidaire

Aidez nous à finaliser le jeu de 7 familles sur la nature et la mer "Pêche qui peut!". Nous avons réuni une partie du budget, mais il nous manque 5000 euros pour fabriquer le jeu !

Et si la collecte dépasse les 5000 euros? Nous pourrons commencer à matérialiser un 2ème jeu : OCEAMPATHIE sur le thème de la mer et du changement climatique ! Un immense merci à vous!

 

De quoi s'agit-il ?

 

"Pêche qui peut !" est un jeu de 7 familles pour plonger dans l'univers de la pêche et de l'aquaculture. Qu'est-ce que l'aquaculture? C'est la production animale ou végétale en milieu aquatique... plus communément appelée poisson d'élévage.

 

Qui sommes-nous ?

 

Nous venons des quatre coins de Bretagne et Pays de Loire.

Nous sommes retraités, salariés, tous engagés avec le CCFD-Terre Solidaire.

Enseignants dans l'âme ou passionnés par les questions d'éducation à la citoyenneté.

Marins dans l'âme ou sensibles aux questions liés à la pêche et à la mer.

Et tous motivés par la solidarité internationale !

 

Pourquoi ce projet ?

 

A l’origine, il y a le Vendée Globe ! Et l’envie de profiter de ce formidable moment de rencontre autour de la voile pour aborder la mer autrement !

Puis il y a eu des questions au sein du CCFD-Terre Solidaire Bretagne Pays de Loire.

Et si on allait à la découverte de la réalité maritime de notre région ?

Et si on croisait notre regard avec celui des partenaires des pays du Sud (Mauritanie, Philippines, Sénégal,etc) qui agissent dans le domaine de la pêche ?

Et si on passait à l'action ? Par exemple, on pourrait aller à la rencontre des jeunes, des enfants… pour faire connaitre et sensibiliser dans les écoles ...?

C’est ainsi que s'est construit notre groupe régional du CCFD-Terre Solidaire : un noyau de personnes motivées pour créer des jeux et des outils d’animation sur la thématique de la mer et de la pêche !

 

A quoi va servir le jeu "Pêche qui peut !" ?

 

Ce jeu a été pensé pour découvrir la pêche et l'aquaculture dans toute leur diversité.

Il s'adresse aux enfants à partir de 6 ans. Mais il est possible d'y jouer à tout âge !

Vous découvrirez la pêche par les familles : "poissons", "pêcheurs", "engins de pêche", "bateaux de pêche", "transformation et conservation du poisson". Et l'aquaculture par la famille "aquaculture" qui présente plusieurs productions et par la famille "produits aquacoles" correspondant aux produits pêchés.

Nous avons élaboré des animations qui peuvent prolonger le jeu de 7 familles. Ces animations permettent de découvrir des problématiques liées à la pêche (surpêche, inégalité entre les méthodes de pêche dans les pays industrialisés et pays en voie de développement, etc). Celles-ci seront disponibles en version téléchargeable imprimable.

"Pêche qui peut !" est facilement utilisable en milieu scolaire. Il peut également être utilisé par les animateurs nature, ceux qui font de l'éducation au développement durable, dans les associations, etc.

Et bien sûr, c'est un jeu idéal pour jouer en famille !

 

Notre budget

 

Pour la réalisation du jeu, nous avons besoin de 7700 euros.
Nous avons réussi à réunir 2700 euros pour la réalisation des illustrations.

Il nous manque 5000 euros pour la conception graphique du jeu, la conception de la boite, l'impression et l'assemblage.


Avec votre soutien, le jeu "pêche qui peut ! "sera disponible à partir de septembre 2016.

Il sera mis en vente et disponible au CCFD Bretagne Pays de Loire, à Nantes.

Le produit de la vente servira à soutenir les projets de nos partenaires dans les pays du Sud.

Si la collecte dépasse les 5000 euros, nous pourrons commencé à matérialiser un 2ème jeu !

Océampathie est un jeu de rôles pour aborder le changement climatique et ses impacts sur les océans. Quels sont les enjeux? Quelles sont les impacts sur les activités humaines et les populations? Qui sont les responsables? Qui sont les victimes?

Et dans un 2ème temps, ce jeu permet d'appréhender quelles sont les actions concrètes réalisables au quotidien et sur lesquelles on peut s'engager.

Ce jeu s'adresse à un public lycéen et adulte.

Pour créer les premiers supports, (travail de graphiste de création d'illustrations, de conception d'un support de chaque type), nous avons besoin de 2000 euros.

Un IMMENSE MERCI pour votre soutien et votre confiance !

Nous agissons ici ... ils agissent là bas !

 

En mars 2016, nous avons rencontré Vérida HABIB, qui agit dans le domaine de la pêche au sein de l'association Mauritanie 2000.

 

 

Ce qui nous motive ...

Contact

 

Venez visiter notre blog

Rendez-vous sur notre page Facebook pour suivre toutes les actualités de notre région

Le référent du jeu : Philippe Marchand

26/10/2016

Anne-Marie PHILIPPE

30 €

05/07/2016

Jean Boucher

15 €

01/07/2016

elisabeth de toffol

5 €

26/06/2016

Manuela Miroux

50 €

25/06/2016

Yves PEUDENIER

15 €

25/06/2016

Marie Thérèse LE BELLER

70 €

25/06/2016

Claire BENY

70 €

24/06/2016

Christelle Simon

70 €

24/06/2016

Alain Gillet

50 €

24/06/2016

Marie Annick Hervo

15 €

  • CCFD - Terre Solidaire

    Créateur de la page

    21/06/2016

    Tadam'; ... la boîte !!

     

    Vous étiez impatients de savoir à quoi allait ressembler Pêche qui peut! ? Nous aussi !!

    Voici, en avant première, une petite idée de la boite finale du jeu !

    Ca sent vraiment la fin ...

    D'ici 3 jours, l'ensemble du jeu partira à l'impression !

     

    Et la collecte ?

    J-5 et nous frôlons les 4600 euros ! ... Il manque 400 euros pour atteindre notre objectif.

    L'argent supplémentaire servira aussi la bonne cause ! Il sera utilisé pour démarrer la fabrication d'Océampathie !

     

    Vous êtes emballés par notre projet? Faites le savoir ! Parlez en autour de vous !

    C'est grâce à vous que nous atteindrons notre objectif !

    Vous avez déjà notre plus grande reconnaissance !

    Pour le groupe mer, Marie do

  • CCFD - Terre Solidaire

    Créateur de la page

    16/06/2016

    J-10 : dernière ligne droite !

    En cadeau : l'illustration finale du casier !

    Les nouvelles de Pêche qui peut ?

    L'équipe a peaufiné les textes qui vous donneront toutes les infos sur la pêche et l'aquaculture. Et c'est maintenant Stéphanie Yverneau, la graphiste qui boucle les cartes. Elle finalise également la boite en ce moment. Ça sent bon la dernière ligne droite !

    Coté collecte, on est à J-10 ... et il manque 800 euros ! On se rapproche très très près du but !

    Vous avez été exceptionnels !.... SI vous en avez l'envie, continuez à donner un coup de pouce au projet en transmettant l'info, en causant autour de vous de Pêche qui peut!, en donnant une somme même petite !

    Et si jamais nous dépassons les 5000 euros, l'argent servira à finaliser le jeu Océampathie sur la mer et le climat. Un super défi !

    Un formidable merci à vous !

  • CCFD - Terre Solidaire

    Créateur de la page

    14/06/2016

    Mortalité des huitres et des moules : qui est responsable?

    Afficher l'image d'origine

    Les 9 et 10 juin derniers ont eu lieu les assises de la mer aux Sables d'Olonne.

    Un des sujets abordés : la mortalité des huitres et des moules.

    Voici la chronique de Nathalie Fontrel de France Inter du 9 juin sur ce sujet :

    "Je suis un paysan de la mer. C’est ce que m’a dit hier Jean François Périgné mytiliculteur à l’île d’Oléron. Mais contrairement aux agriculteurs il ne cultive pas : il cueille ce que l’océan lui donne. Et depuis des années, il récolte des coquillages morts.

    La mortalité des huîtres et des moules peut atteindre 100% sur certains littoraux. Une hécatombe !

    Elles semblent victimes de deux bactéries devenues pathogènes alors qu’elles vivaient en parfaite harmonie avec les coquillages depuis des décennies.

    Et pourquoi ?

    Jean François a son idée. Elle n’est pas facile à expliquer à ses amis de la Confédération Paysanne qui en majorité cultivent la terre. Mais il plaide : « La goutte d’eau qui passe dans votre ferme et dans vos champs finit sa course dans la mer. Sa qualité dépend de vos pratiques ». Et là on entend « pesticides ». Encore et encore et toujours les mêmes produits accusés. Les fleuves et les rivières sont les racines de la mer, elle s’en nourrit. Alors évidemment si on lui donne du poison à manger, elle n’est plus en bonne santé et ses habitants coquillages et poissons non plus. Il évoque aussi le réchauffement des eaux à cause du changement climatique.

    Mais que disent les scientifiques ?

    Ils ne savent pas expliquer cette mortalité. IFREMER l’institut de la mer y travaille.

    Mais en laboratoire. Pas dans le milieu naturel. Et leurs conclusions ne sont pas conclusives. Les bactéries sont elles devenues virulentes ? Les coquillages plus sensibles. Sylvie Lapegue chercheuse à IFREMER s’interroge. Et cherche avec ses équipes. Ils n’ont pas la réponse.

    IFREMER est accusé d’avoir introduit des espèces d’huîtres plus fragiles.

    Les tripoïdes. Manipulées pour ajouter un lot de chromosomes en plus que les huîtres naturelles.

    Elles sont élevées sur terre et sont stériles. Certains amateurs d’huîtres n’aiment pas quand elles sont laiteuses, prêtes à se reproduire. Celles là n’ont plus cette possibilité. Elles conviennent mieux au goût des consommateurs.

    Mais Ifremer affirme qu’elles ne sont pas à l’origine des maladies et qu’elles aussi en souffrent et en meurent."

    http://www.franceinter.fr/emission-planete-environnement-cri-d-alarme-les-huitres-et-les-moules-disparaissent

  • CCFD - Terre Solidaire

    Créateur de la page

    09/06/2016

    L'illustration finale de la SENNE ARTISANALE en bonus !